Dimanche 17 décembre 2017 RSS
Logo UFR Inactifs

Présentation

C’est quoi l’UFR ?

L’Union Fédérale des retraités (UFR) regroupe l’ensemble des sections syndicales et syndicats des retraités. Elle répond à l’exigence d’une continuité syndicale au regard des revendications spécifiques des retraités et pensionnés et des veuves.


Quelles sont nos structures ?

Les délégués issus des sections retraités participent à part entière aux décisions et orientations du Congrès Fédéral.  A la suite de celui-ci, l’UFR tient tous les trois ans une conférence nationale au cours de laquelle sont définies plus particulièrement les revendications spécifiques des retraités de chacune des branches et les revendications transverses.
C’est lors de cette conférence nationale, dont le ou la responsable est élu(e) par le congrès fédéral, qu’est mis en place un conseil national duquel  sont issus les membres du collectif d’impulsion et d’animation de l’UFR (CAI).
L’UFR compte des référents régionaux chargés du suivi ce l’activité des sections syndicales de retraités et veuves de leur territoire.


Pourquoi une UFR ?

De tout temps, les retraités ont été des salariés qui, au regard des droits acquis, reçoivent une pension qui n’est pas autre chose qu’un salaire socialisé.
Dans une société dont les  fondements  reposent sur l’exploitation capitaliste, les retraités sont considérés comme des « parasites » qui bénéficient de la production des richesses alors qu’ils n’en produisent plus.
Face au défi démographique dû à l’allongement de la durée de vie, les retraités représenteront un tiers de la population d’ici 2020.
Il s’agit d’une véritable révolution qu’aucune autre société n’a connue. D’ores et déjà, les gouvernements nationaux et l’union européenne travaillent à la mise en place de mesures qui tendent à :

  • Réduire les pensions
  • Allonger les durées de cotisations
  • Restreindre l’accès aux soins

Or, les retraités qui peuvent espérer avoir 20 à 25 ans de vie après la retraite doivent vivre dignement et satisfaire leurs besoins fondamentaux et des aspirations diverses (domaines culturel, associatif, sport, etc.)


Devant les évolutions démographiques  à venir et les dispositions que le gouvernement et le MEDEF envisagent, les retraités ont plus que jamais besoin de s’organiser syndicalement pour agir et faire valoir leurs revendications.
 

La continuité syndicale et la syndicalisation des retraités : l’affaire de toute la CGT

La continuité syndicale n’est pas qu’une simple affaire de fidélité à son organisation. Elle est une nécessité pour mener la lutte qui conduira à une véritable solidarité intergénérationnelle.

La retraite à taux plein, et suffisante pour vivre dignement, c’est surtout l’affaire des actifs qui seront retraités à plus ou moins longue échéance.