Samedi 18 août 2018 RSS
Logo Actualités Locales

APPEL A LA GREVE LE 8 OCTOBRE 2015 DE LA FNME-CGT

Article publié le 22 septembre 2015
La FNME-CGT appelle les salariés des Mines et de l’énergie à se mobiliser dans leurs entreprises pour porter leur cahier revendicatif et à s’inscrire dans les initiatives interprofessionnelles :
      
          LA RECONQUÊTE INDUSTRIELLE  
Privilégier le développement des capacités de production répondant aux besoins, plutôt que la finance. Contrairement aux idées cultivées par le Ministre Macron, selon lesquelles la France aurait seulement son avenir dans les services, le luxe et le tourisme, la CGT considère que l’industrie et ses capacités de production sont centrales.  Pour la CGT, redynamiser l’industrie, c’est s’engager vers le développement de filières existantes et la création de nouvelles, afin d’apporter des réponses pérennes aux besoins sociaux et économiques qui prennent en compte les questions environnementales.  Pour la CGT, la logique de filières suppose une articulation entre formation, recherche, innovation, investissement, production, recyclage. Les entreprises doivent consacrer une part plus importante des profits réalisés à cette articulation et la recherche publique doit être confortée et renforcée.  Pour la CGT, les capacités de recherche et d’innovation n’ont pas d’avenir sans capacités productives et sans services publics. Avoir une industrie forte, dynamique, créatrice d’emplois et répondant aux besoins d’aujourd’hui et de demain, c’est la condition pour transformer le modèle économique, social et environnemental.
  
CAHIER REVENDICATIF • L’augmentation des salaires, la réduction du temps de travail à 32h pour créer des emplois et de meilleures conditions de travail. • Promouvoir l’égalité salariale femmes/hommes  • Pérenniser et améliorer les garanties collectives  • Pérenniser et améliorer la protection sociale, les retraites complémentaires, pour garantir les droits, à la santé et à la retraite • Protéger socialement les jeunes pour garantir un droit à l’autonomie • Investir dans le système éducatif pour faire face à l’augmentation du nombre de lycéens et d’étudiants en leur assurant des conditions d’études satisfaisantes. 
POUR LA CGT, reconquérir une véritable politique industrielle  qui réponde aux besoins et qui assure le progrès social, passe par :  • Un droit d’intervention des salariés dans la stratégie des entreprises • Un droit de contrôle des salariés et le conditionnement des aides publiques  accordées aux entreprises • Un droit de véto suspensif des salariés sur les plans de licenciement  et de restructuration • Une responsabilité accrue des donneurs d’ordre vis-à-vis de leurs sous-traitants • Une appropriation publique des secteurs clefs (eau, énergie, transport) • Développer les investissements pour relancer l’activité économique en tenant   compte des impératifs écologiques • Conforter et promouvoir les services publics